Comment récupérer des données depuis un SSD

Les dispositifs à semi-conducteur (SSD, de l’anglais Solid State Devices) sont basés sur de nouvelles technologies, qui ne sont pas totalement comprises, car elles sont brevetées et généralement pas dévoilées par leur fabricant. Ces technologies sont complexes, générant un défi pour les logiciels de récupération de données SSD. Parmi eux se trouve le codage, TRIM, et le sur-approvisionnement.

Comment un SSD fonctionne?

De nombreux SSD utilisent le codage par défaut. Il a pour objectif de sécuriser les données stockées sur le dispositif. Le mécanisme de codage utilisé peut être basé sur un produit logiciel ou de matériel informatique. Afin d’accéder aux données, le codage demande des références spécifiques qui doivent être connues par l’utilisateur. En cas d’échec, ceci se traduit par une interdiction d’accès. Par exemple, Microsoft utilise BitLocker, qui permet un codage complet du disque et les clés USB ScanDisk contiennent leur Secure Access Vault breveté.

Récupération de ssd

TRIM est un processus qui nettoie les pages avec des données non valides. Dans les disques SSD avec TRIM, cette opération est effectuée en arrière-plan par le collecteur de déchets. Certains fabricants, comme Intel, utilisent des firmwares personnalisés pour le mettre en place. TRIM est décrit par le protocole SATA comme ayant trois types différents: non-déterministe, déterministe lu après TRIM (DRAT) et déterministe des zéros après TRIM (DZAT). Seul DZAT effectue un nettoyage complet et permanent, en remplaçant le contenu avec des zéros après sa suppression. Cependant, comme la recartographie du disque est constamment effectuée afin de libérer des adresses, les données peuvent en fait être intactes, même si elles sont reportées comme étant nettoyées. Microsoft fournit un service du nom de “fsutil”, qui peut être utilisé pour vérifier si le mécanisme TRIM est automatiquement activé ou pas. Ce service est disponible sur Windows 7 et versions Windows plus récentes.

Le sur-approvisionnement est un mécanisme dédié à l’augmentation de la durée de vie SSD. Ce qui signifie simplement ajouter des blocs supplémentaires qui sont réservés par le contrôleur, et qui peuvent être utilisés pour remplacer ceux qui échouent. Par exemple, un dispositif qui déclare contenir 120Go, peut en réalité avoir plus d’espace de stockage disponible.

Comment ces technologies affectent la récupération de données SSD?

Ces technologies introduisent un challenge supplémentaire pour la récupération de données SSD.

Le codage rend nécessaire le fait de disposer de références. À cause de ça, des experts conseillent de conserver une copie de celles-ci dans un lieu sécurisé. Si utilisées récemment. ces références peuvent être disponibles sur la RAM et récupérables avec un logiciel prévu à cet effet.

TRIM crée de sérieux obstacles, surtout si ceci est fait automatiquement. Dans ce cas particulier, même une panne, une fois que la commande ait été effectuée par le système d’exploitation, il ne cesse pas son exécution. Lorsque l’ordinateur est à nouveau allumé, le système d’exploitation poursuit son opération. C’est particulièrement important car Microsoft utilise uniquement DZAT sur Windows. Dans d’autres cas des données peuvent être récupérées grâce à des outils de récupération de données SSD spécifiques à certains équipements informatiques.

Le sur-approvisionnement peut affecter la récupération de données SSD car certains espaces de stockage peuvent me pas être considérés comme étant disponibles ou utilisés.

Comment prévoir quoi faire en cas de perte de données?

L’étape la plus importante est de cesser d’utiliser le dispositif et de le conserver dans les meilleures conditions possibles. La deuxième étape est de créer une image du dispositif et d’essayer de récupérer les données perdues depuis cette copie. Ainsi, la source originale est conservée intacte par le processus de récupération. La troisième étape est d’utiliser un logiciel de récupération de données SSD comme Disk Drill et d’analyser l’image. Cette application est disponible pour Windows et Mac. Elle dispose d’une version gratuite et d’une version Pro.

Télécharger l'app de récupération de données Disk Drill pour Windows  pour Mac

Récupération de données Ssd

Comment puis-je utiliser Disk Drill pour récupérer des données d’un SSD?

Disk Drill est offert avec deux fonctionnalités utiles: l’analyse rapide et l’analyse en profondeur. La première est utile lorsque les données ont été perdues récemment. Avec les anciennes suppressions, l’analyse en profondeur est plus pratique. Cependant, une analyse peut uniquement fonctionner si TRIM n’a pas déjà nettoyé l’espace de stockage.

L’analyse peut être effectuée, mise en pause et enregistrée. Comme le processus de récupération SSD peut prendre plusieurs minutes voire plusieurs heures, selon la taille du dispositif, cette dernière option permet de cesser l’opération et de la reprendre plus tard, sans perdre le travail déjà effectué.

Pour les Macs, si Guaranteed Recovery (GR) est activé, certaines données peuvent être récupérées. Cette fonctionnalité est fournie par Disk Drill uniquement. Fondamentalement, celle-ci conserve une copie, qui peut être récupérée, de tous les fichiers envoyés vers un dossier en particulier.

Sinon. il est très important de prendre des mesures de prévention, telles que des sauvegardes régulières d’informations importantes.

Comment créer des sauvegardes avec Disk Drill?

Il est facile de créer des sauvegardes avec Disk Drill. Ce logiciel de récupération de données SSD est offert avec l’option “sauvegarder une image disque récupérable”. Ainsi, les informations peuvent être sauvegarder sous un format dmg, img ou iso et récupérées plus tard grâce à Disk Drill ou tout autre logiciel de fichier image disponible sur le marché.

Comment récupérer des données depuis un disque dur SSD corrompu updated: mars 24, 2018 author: VL
Encore des questions? contactez-nous ou rendez-vous sur notre forum public